L’arrêté royal 902/2020 du 13 octobre sur l’égalité de rémunération entre hommes et femmes (BOE du 14 octobre), qui entrera en vigueur le 14 avril 2021, établit une nouvelle loi sur l’audit des salaires, dans le but d’assurer la transparence et l’égalité salariale entre les travailleurs d’une entreprise de sexes différents.

Conscients des doutes qu’elle engendre, chez AYCE Laborytax, nous vous racontons tout sur la nouvelle loi sur l’audit de la rémunération,afin que vous connaissiez tous les détails et que vous puissiez le réaliser lors de l’élaboration du plan d’égalité dans votre entreprise.

Qu’est-ce qu’une vérification des salaires?

Un audit de rémunération consiste en un audit qui révise le système de rémunération d’une entreprisede manière transversale et complète, dans le but de garantir l’égalité de rémunération entre hommes et femmes au sein d’une entreprise.

Définition de l’audit de rémunération:

« L’audit de rémunération vise à obtenir les informations nécessaires pour vérifier si le système de rémunération de l’entreprise, de manière transversale et complète, est conforme à l’application effective du principe de l’égalité entre les femmes et les hommes en matière de rémunération. Elle doit également permettre de définir les besoins pour éviter, corriger et prévenir les obstacles et difficultés existants ou susceptibles de se produire afin d’assurer l’égalité de rémunération et d’assurer la transparence et le suivi de ce système de rémunération. »

Lors d’un audit de rémunération, il faut tenir compte de tous les aspects susceptibles de créer l’écart salarial au sein d’une entreprise:

  • Répartition du personnel.
  • Niveaux dans une catégorie.
  • Ancienneté dans l’entreprise.
  • Performance d’activité.
  • Niveau académique.
  • Situation personnelle.
  • Avantages sociaux.
  • Rémunérations extrasalaires.

Ainsi, un audit de rémunération effectue des comparaisons de la situation individuelle de chaque travailleur,afin de mettre fin aux écarts salariaux existant dans les entreprises et de garantir l’égalité des sexes au niveau de la rémunération.

Intéressé par:

Vous voulez connaître notre service d’audit externe salarial? Entrez et informez-vous

Nouvelle loi sur la vérification des salaires

La nouvelle loi sur l’audit de la rémunération est énoncée aux articles 7 et 8 du décret royal 902/2020, et le plus remarquable est que toutes les entreprises qui élaborent un plan d’égalité seront tenues de procéder à un audit de rémunération.

L’obligation de l’audit de rémunération est liée aux plans d’égalité des entreprises.

Et comme le prévoit l’article 2.2 du décret royal 901/2020, adopté à la même date que le règlement sur l’égalité de rémunération, toutes les entreprises de plus de 50 salariés ont l’obligation de faire un plan d’égalité.

La durée de l’audit de rémunération est la même que celle du plan d’égalité dont il fait partie, sauf si une autre partie est établie dans celui-ci.

Obligations pour l’entreprise lors d’un audit de rémunération

  1. Faire un diagnostic de la situation de rémunération de l’entreprise:
  • Évaluation des emplois, en tenant compte de l’obligation d’une rémunération égale pour un travail de valeur égale, tant par rapport au système de rémunération que par rapport au système de promotion.
  • D’autres facteurs susceptibles de déclencher une différence de rémunération, tels que d’éventuelles lacunes ou inégalités dans la conception ou l’utilisation des mesures de conciliation et de coresponsabilité dans l’entreprise, ainsi que les difficultés de promotion que peuvent rencontrer les travailleurs, devront être pertinents.
  1. Établir un plan d’action pour la correction des inégalités de rémunération:
  • Tous les objectifs, actions, calendrier et personnes responsables de leur mise en œuvre et de leur suivi devront être repris.
  • Disposer d’un système de suivi et de mise en œuvre d’améliorations à partir des résultats obtenus.
  • Application progressive de cette réglementation.
  • Il étend aux tables de négociation des conventions collectives l’obligation d’évaluer les emplois dans les conventions collectives.

Date maximale pour la réalisation d’audits rémunérateurs obligatoires dans les entreprises:

  • Entreprises de plus de 250 salariés: 6 mars 2020.
  • Entreprises de 151 à 250 salariés: 7 mars 2021.
  • Entreprises de 101 à 150 salariés: 7 mars 2022.
  • Entreprises de 50 à 100 salariés: 7 mars 2023.

En outre, le décret royal 902/2020 prévoit que la obligation de justifier que la différence de rémunération répond à des motifs non liés au sexe des travailleurs de l’entreprise, n’a que la portée prévue à l’article 28.3 du statut des travailleurs,sans qu’il y ait la possibilité d’écarter l’existence d’indices de discrimination.

Conclusion

En définitive, comme le prévoit la nouvelle loi sur l’audit de la rémunération, toutes les entreprises qui doivent élaborer un plan d’égalité – celles de plus de 50 salariés – seront tenues de procéder à un audit de rémunération.

Si vous êtes dans cette situation, contactez AYCE Laborytax pour élaborer le plan d’égalité de votre entreprise, qui inclura l’audit de rémunération.

Intéressé par:

Si votre entreprise emploie plus de 50 personnes, elle devra élaborer un plan d’égalité de rémunération entre hommes et femmes.