Les travailleurs indépendants qui se sont vu refuser le taux forfaitaire de la sécurité sociale et qui n’ont pas fait appel pourront réclamer les montants indûment versés au titre des cotisations, allant jusqu’à 4 000 euros.

Jusqu’à présent, les indépendants de la société ne pouvaient pas bénéficier du tarif forfaitaire de la sécurité socialeauquel seuls les travailleurs indépendants libérés en tant que personnes physiques avaient droit.

Pour ceux qui ne le savait pas, le tarif forfaitaire pour les travailleurs indépendants est une aide qui permet de payer des frais mensuels de 60 euros pour les 12 premiers mois, bénéficiant d’une réduction de 50% du quota de 12 à 18 mois et d’une réduction de 30% de 18 à 24 mois. Cela signifie qu’avec le tarif forfaitaire, les nouveaux indépendants ne paient pas la totalité des frais avant d’avoir atteint l’âge de deux ans dans le RETA.


Intéressé par:

Tel est le taux forfaitaire de 60 euros par mois pour les nouveaux indépendants.


Mais le 7 septembre 2020, le Trésor général a rectifié et modifié son critère, donnantraison à tous les indépendants qui ont demandé le tarif forfaitaire et qui se sont vu refuser systématiquement la raison. C’est ce qui ressort de l’article 31 de la loi 20/2007 du statut du travailleur indépendant:

« Comme il existe déjà une doctrine jurisprudentielle constante, il convient de modifier le critère maintenu par le Trésor général, de manière à permettre aux travailleurs indépendants associés de sociétés commerciales capitalistes de bénéficier des bénéfices de la cotisation ».

Cela signifie qu’à partir de ce moment, tous les indépendants de la société pourront bénéficierdu tarif forfaitaire, tant ceux qui se sont déchargés que ceux qui ont été libérés dans le RETA pendant des années, mais se sont vu refuser l’accès à cette prime lors de la demande.

Le tarif forfaitaire pour les travailleurs indépendants permet d’économiser près de 4 000 euros au cours des deux premières années du RETA.

Avec la rectification du Trésor général, tous les indépendants qui se sont vu refuser l’aide peuvent désormais réclamer en moyenne 4 000 euros,soit à peu près le montant indûment versé à la sécurité sociale au titre des cotisations, alors que celle-ci aurait dû être bonifiée.

En effet, des milliers de réclamations d’indépendants d’entreprises sont attendues dans les prochains jours, dans le but de voir leurs montants versés à la sécurité sociale par cotisations.

Les montants à rembourser varieront selon la base de cotisation de chaque indépendant,mais on estime qu’en moyenne les indépendants de la société pourront recevoir environ 4 000 euros, auxquels il faudrait ajouter les intérêts pour revenus indus à l’administration.

Comment réclamer les paiements indus à la sécurité sociale?

Les indépendants des sociétés qui se sont vu refuser le tarif forfaitaire pourront demander une révision de la demandeafin d’obtenir le remboursement de la différence entre les montants payés et le tarif forfaitaire pour les indépendants.

Conditions requises pour demander le remboursement des prestations de sécurité sociale

Tout travailleur indépendant qui venait de s’insarire au RETA aura pleinement droit au tarif forfaitaire, mais la chose change avec ceux qui ont déjà fait la demande et leur a été refusé.

Comme le prévoit la loi générale sur la sécurité sociale, les réclamations pour revenu indu prescrivent à quatre ans. Cela signifie que seuls les indépendants de sociétés qui se sont libérés du RETA après septembre 2016 pourront demander le remboursement.

Il faudra également que l’indépendant sociétaire présente la demande en temps voulu et que celle-ci lui soit refusée. S’ils n’avaient pas fait la demande, ils ne seront plus en mesure d’exécuter la réclamation.

Conclusion

En définitive, si vous êtes un travailleur indépendant, que vous vous êtes vu refuser le droit au taux forfaitaire pour les travailleurs indépendants et que vous vous êtes inscrit au RETA après septembre 2016, vous pouvez désormais réclamer les montants indûment versés à la sécurité sociale pour les deux premières années en tant que travailleur indépendant.