Dudas frecuentes por el coronavirus

Le rôle du conseil en matière d’emploi et de fiscalité est toujours essentiel au succès de toute entreprise,contribuant à la fois à améliorer la gestion ou à accroître la productivité et à remplir les formalités légalement établies dans ces domaines. Outre l’importance de la somme d’avoir un conseiller comptable, juridique et commercial.

Actuellement, l’importance d’un conseil fiscal et du travail par le coronavirus est d’autant plus importanteque, depuis le 14 mars dernier, l’état d’alarme dans notre pays a été décrété comme mesure pour empêcher la propagation du virus; de nombreuses mesures fiscales et de travail qui touchent directement les entreprises, les travailleurs et les indépendants ont été adoptées de manière extraordinaireet doivent être connues, en prenant dans les conseillers du travail et des procureurs les meilleurs alliés pour nous tenir informés.

Des mesures d’urgence qui visent à atténuer l’impact du coronavirus et qui suscitent toutes sortes de doutes fréquents auxquels votre conseil fiscal et professionnel saura répondre avec précision.


Intéressé par:

Déclaré état d’alarme coronavirus: que devons-nous faire?


Doutes coronavirus que votre travail et le conseil fiscal saura répondre

> Mesures du travail pour le coronavirus

Dudas frecuentes por el coronavirus

1. Dossiers de réglementation temporaire de l’emploi (ERTE)

La principale mesure du travail pour les entreprises a été le dossier de réglementation temporaire de l’emploi

(ERTE), qui offre une plus grande flexibilité pour la suspension temporaire des contrats et des réductions temporaires des journées, car les pertes d’activité de Covid-19 seront considérées comme une force majeure.

Ainsi, les entreprises qui appliquent un ERTE pourront atténuer l’impact économique du coronavirus sans avoir à recourir au licenciement massif de leurs employés,qui était l’une des principales craintes des travailleurs.

Tant que l’ERTE est maintenu, l’entreprise réduira les dépenses salariales et le paiement de la cotisation de sécurité sociale de ses travailleurs sera économisé, tandis que les salariés percevront une prestation autour de 70% de leur base réglementaire, en revenant à leur emploi une fois l’état d’alarme terminé, et en ayant la garantie qu’ils ne pourront pas être licenciés pendant les six prochains mois.


Intéressé par:

Licenciement volontaire d’un travailleur par Covid-19: principales conséquences pour l’entreprise.


2. Moratoires sur le paiement des cotisations de sécurité sociale

Un moratoire sur le paiement des cotisations de sécurité sociale est activé entre avril et juin 2020 pour les entreprises et entre mai et juillet pour les travailleurs indépendants.

De même, les entreprises qui n’ont pas de report de paiement de la dette pourront demander le moratoire pour celles d’avril à juin 2020, avec une baisse du taux d’intérêt, qui sera fixée à 0,5 %.

3. Flexibilité dans l’approvisionnement en électricité et en gaz naturel

Les entreprises qui ont dû fermer temporairement pourront suspendre temporairement les contrats de fournitures d’électricité et de gaz naturelet les modifier, revenant à la normale une fois l’état d’alarme terminé sans frais ni pénalité.

4. Mesures extraordinaires en matière de cotisation

Le coronavirus applique une réduction de 100% de la contribution à la sécurité pour les entreprises de moins de 5 salariéset de 75% pour les autres entreprises.

5. Mesures visant à faciliter le télétravail

Afin d’assurer la sécurité des travailleurs et de réduire les risques de contagion, les entreprises sont tenues de faciliter le télétravail par coronavirus de ses employés, et un programme de financement de matériel avec des aides aux PME sans expérience préalable du télétravail a été lancé.

6. Prolongation des délais de retour des produits

Afin de maintenir la retenue des citoyens et d’éviter qu’ils ne descendent dans la rue, les délais de retour de tout produit acheté jusqu’à la fin de l’état d’alarme sont prolongés.


Intéressé par:

Nouvelles mesures complémentaires économiques et sociales pour lutter contre le COVID-19.


> Mesures fiscales pour le coronavirus

Dudas frecuentes por el coronavirus

1. Prolongation du délai de dépôt des déclarations et autoliquidations fiscales

Une prolongation du délai de dépôt et d’entrée des déclarations et autoliquidations fiscales trimestrielles de TVA, IRPF et Sociétésa été approuvée, qui était prévue pour le 20 avril, jusqu’au 20 mai 2020 (ou le 15 mai si le paiement est domicilié).

Cette mesure convient aux entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 600 000 euros par an,le reste étant soumis aux déclarations et aux autoliquidations au plus tard le 20 avril.

2. Prolongation du délai pour les paiements de règlements de l’administration fiscale jusqu’au 30 avril

Le délai des paiements de liquidation à l’administration fiscale est également prolongé jusqu’au 30 avril prochain,pour autant qu’il ne soit pas achevé à l’entrée en vigueur du décret-loi royal.


Intéressé par:

Obligations fiscales en temps de coronavirus: Guide des impôts à payer et prolongation des délais de dépôt et de paiement des impôts.


3. Suspension des délais de présentation des comptes

Le délai de présentation des comptes de trois mois entre la clôture de l’exercice et la fin de l’état d’alarmeest suspendu et repris après trois mois supplémentaires. Une mesure qui affecte directement les délais de légalisation des livres ou de dépôt des comptes.

4. Suspension du délai de péremption des sièges d’enregistrement

Tant que l’état d’alarme reste en vigueur, les délais d’expiration des sièges d’enregistrement sont suspendus.

5. Exemption du quota progressif frappant les documents notariés (ITP et AJD)

L’exemption de la quotepart progressive des documents notariés (ITP et AJD) est prévue pour les actes de formalisation des innovations contractuelles de prêts et/ou de crédits hypothécaires qui seront couverts par le décret-loi royal 8/2020.

 

Conclusion

Voici quelques-unes des principales mesures prises par le gouvernement pour atténuer les conséquences économiques que le coronavirus laisse sur les entreprises. Avec tous les doutes générés, que votre conseil professionnel et fiscal saura répondre. Si votre entreprise ne dispose pas de conseils, nous mettons à votre disposition le conseil aux entreprises d’AYCE Laborytax où nos professionnels seront heureux de pouvoir vous servir.